Collection Grimoires, aux sourcex de la Magie Occidenatle

Sesheta-Publications.com


ÉPÉE, SWORD.

Tirage Limité à 10 exemplaires.

Épuisé.

Prix :  250,00 Euros,
 port pour la France offert.



DAGUE, DAGGER.

Épuisé.

Il ne reste qu'un exemplaire.

Prix :  185,00 Euros,
  port pour la France offert.




Port pour l'Europe et autre destination, contactez nous.

Shipping for other destination, contact us.



Épée de la Magie Salomonienne
ÉPÉE & DAGUE
de la MAGIE SALOMONIENNE


  Réalisées traditionnellement par un forgeron armurier
.

Il a fallu neuf mois à un armurier spécialisé pour confectionner ces armes magiques de façon traditionnelle, selon les lois de l'astrologie et de la magie des métaux.

Ces Épées et ces Dagues de la Tradition Magique Salominienne sont réalisées en métal chromé, poignée en bois. Elles ne sont pas consacrées et reste à être personnalisées par chacun.

Réalisées en série limitée de 10 exemplaires chacune.

Un certificat d'authenticité et sont numéro sera fourni.



ÉPÉE DE SALOMON, SOLOMON SWORD :

Dimension de l'Épée :

Épée de Salomon, Solomon Sword's

Largeur de la garde :                                     9 cm.                                      3, 50 inch.
Hauteur de la garde :                                     5 cm.                                      2, 00 inch.
Hauteur de la poignée (ou fumée) :               9 cm.                                      3, 50 inch.
Poumeau :                                                     2 cm.                                      0, 80 inch.
Longuer totale de la poignée + Pommeau :  11 cm.                                     4, 3  inch.
Lame à double tranchant :                            59 cm.                                   23, 22 inch.
Longueur total de l'Épée :                            72 cm.                                   28, 35 inch.

Poids :                                                         650 gr.                                     (23 ounces).


Guarde Épée Salomonienne


DAGUE (ATHAMÉ) DE SALOMON, SOLOMON DAGGER :


Dague Magique de Salomon, Magic Solomon Dagger


Dimension de la Dague :

Largeur de la garde :                                     9 cm.                                      3, 50 inch.
Hauteur de la garde :                                     5 cm.                                      2, 00 inch.
Hauteur de la poignée (ou fumée) :               9 cm.                                      3, 50 inch.
Poumeau :                                                     2 cm.                                      0, 80 inch.
Longuer totale de la poignée + Pommeau :  11 cm.                                     4, 3  inch.
Lame à double tranchant :                            23, 50 cm.                               9, 25 inch.
Longueur total de la Dague :                        36 cm.                                   14, 18 inch.

Poids :                                                         460 gr.                                     (16 ounces).



HISTORIQUE :

Les Clavicules de Salomon donnent différents types d’armes blanches, dagues, couteaux, cimeterres, faucille, poignards,  poinçons etc. Certains pour tailler et graver les armes magiques, les talismans ou d’autres travaux liés aux préparations des rituels, et non au Rituel en lui-même.

La Clavicule Mineure, (ou Clavicula Salomonis), propose deux dagues, ou plutôt deux petits couteaux à lame simple d’un seul tranchant l’une blanche pour la magie de même type et l’autre noire pour la magie noire. Les fonctions de ces armes blanches sont bien distinctes.
Toujours dans les Clavicules de Salomon, il y a une épée possédant une forme bien particulière qui est connu sous le nom d’Épée du Roi Salomon, ou Épée Salomonienne.
 
Cette épée apparaît pour la première fois sous la plume d'Élipha Lévi.
Épée de Salomon selon Eliphas Lévi


Puis elle est reprise par Samuel MacGregor Mathers, dans Clavicule de Salomon.
Épée Salomonienne selon MacGregor Mathers

La symbolique de cette épée, et sa portée sera parfaitement décrite par Aleister Crowley dans son fameux Magick  - Livre 4 :
“De même que la Baguette est H'okhmah, la Volonté, “le Père”, et la Coupe, la Compréhension, “la Mère”, Binah ; ainsi l’Épée Magicke est la Raison, “le Fils”, les six Séfiroth du Ruah', et nous verrons que le Pantacle correspond à Malkhouth, “la Fille”.

Épée Salomonienne selon Aleister Crowley

Plus loin il ne différencie pas la Dague de l’Épée Magique, et la centralise en Thiféreth, et par extension au Ruah', l'Esprit :
“Mais l’esprit de l’homme est habituellement d’une telle importance pour lui que l’épée est en fait la plus grande de ses armes ; heureux celui qui est à même de se contenter de la dague !”

La portée de cette épée ou dague est toujours la même, la domination des entités, Crowley nous explique que :
“L’Épée Magicke est la faculté analytique; dirigée contre un démon elle attaque sa complexité. Seul le simple peut résister à l’épée. Si nous sommes en-dessous de l’Abîme, cette arme est alors entièrement destructrice : elle divise Satan contre Satan. C’est seulement dans les formes inférieures de Magick, les formes purement humaines, que l’Épée est devenue une arme si importante. Une dague devrait suffire.”

As d'Épée du Tarot de Thoth, par A. Crowley et Lady F. Harris
Franz Bardon dans sa “Magie Évocatoire” traite de la fonction de l’épée et de la dague de la même façon que Crowley.
“Quelques grimoires appellent cet instrument “une dague” car celle-ci n’est qu’une épée mais plus courte. La Dague magique est du même symbolisme que l’Épée et elle est élaborée de façon identique.    …/…  L’Épée magique a plusieurs significations mais généralement elle est le symbole de l’obéissance la plus absolue envers le Mage de la part d’une entité ou d’une force. Elle représente également la victoire sur toute force et sur toute entité.”

Si nous revenons à la Tradition, nous pouvons associer l’Épée, comme la Dague, à un autre élément que l’air, à celui du Feu. Dans la Genèse 3 ; 24 :
“Ayant chassé l’homme, il [D.ieu Elohim] posta en avant du jardin d’Éden les Kérubim, avec la lame de l’épée flamboyante, pour garder les abords de l’Arbre de Vie.”

Cette fois l’épée est bien de Feu, sa logique est de bannir, de protéger, de se faire obéir, nous retrouvons bien son rôle initial, une arme Martiale, une arme menaçante qui peut tuer.

Cette symbolique très riche est également employée dans la Wicca, et dans bien d'autres Traditions Magiques Occidentales.